Callès Alain

Nom : Callès

Prénom : Alain

Lieu de résidence : Montreuil (France)

Blog/site : http://alaincalles.over-blog.com/

 

 

 

 

 

Biographie :

Né en région parisienne en 1949.
Études de psychologie et de sociologie (Paris-Sorbonne et Paris-Vincennes). Engagé très tôt dans la vie active, il a eu un parcours professionnel diversifié, souvent autour de l’écrit et de la communication (libraire, publicité) et il a été un militant syndical actif avant de créer sa propre structure professionnelle.
Très actif dans le secteur associatif (notamment animation d’émissions littéraires, animateur et administrateur de radios libres) et dans le domaine des Droits de l’Homme et de la lutte contre la racisme (membre de la direction nationale du MRAP pendant une douzaine d’années comme secrétaire général adjoint puis membre de la Présidence).
Il a publié de nombreux articles sur ces questions en France et à l’étranger. En 2000, il s’est désolidarisé des nouvelles orientations de cet organisme.
Actuellement il est élu dans une grande commune de la banlieue de Paris, chargé de la lutte contre les discriminations. Il est aussi très impliqué dans Vie Libre, une association nationale d’anciens buveurs qui lutte contre l’alcoolisme, et il aide les ‘alcoolodépendants’ à se sortir de l’enfer de l’alcool.
Après vingt ans de silence sur son passé, il s’est récemment illustré en participant à plusieurs émissions télévisées nationales sur l’addiction alcoolique ainsi que par différents articles sur cette question. Après s’être reconstruit, cet insoumis de la vie a repris les armes et consacre une part de son énergie au combat contre les méfaits de l’alcoolisme et ses causes.
L’écrit est rapidement devenu pour lui un outil indispensable, puis une nécessité quotidienne.
Un de ses écrits, la « lettre à mes amis de vingt ans » relate l’enfer de la dépendance et a récemment été porté sur la scène par le dramaturge Claude Confortès.
Ce texte est aussi devenu un outil utilisé par ceux qui luttent contre l’alcoolisme. Il sert de préambule au livre, « éclats de verre » qui, sous la forme d’un vrai faux-journal relate l’enfer de l’alcool, pointe du doigt quelques causes et répond à quelques questions récurrentes que se posent l’entourage et le malade alcoolique.
Depuis quelques années, l’auteur écrit des textes poétiques qui sont publiés dans diverses revues spécialisées.

 

Ses romans :

 

 

 

 

 

Type : Roman

Genre : Autobiographie

 

Résumé :

Introduit par un lettre à des amis qui brise le silence dont s’est entouré l’auteur sur l’enfer qu’il a vécu avec l’alcool, ce livre témoigne, sous la forme d’un vrai-faux journal, qu’il est possible de s’en sortir et de se reconstruire. Il témoigne de la déchéance, des humiliations, des douleurs du manque, générés par cette drogue dure qu’est l’alcool pour certains.
Ce livre, qui fait des détours par l’enfance de l’auteur et se termine par des réponses concrètes sur l’alcoolisme, n’oublie pas le désarroi de l’entourage qui est souvent désemparé face à cette maladie.
C’est, au-delà de la violence des mots éructés par ce forçat de la sensibilité qu’est l’auteur, un message d’espoir pour tous ceux qui vivent la maladie alcoolique quotidiennement.

 

 

Extrait :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :