Colson Claude

Nom : Colson

Prénom : Claude

Lieu de résidence : Corbeil-Essonnes (France)

 

Blog/site : http://claude-colson.monsite-orange.fr
 

 

 

Biographie :

Je suis né en 1949 et suis professeur agrégé d’allemand, honoraire depuis fort peu (septembre dernier), « ex » syndicaliste enseignant. Je suis Nordiste d’origine et vis depuis fin 1987 en région parisienne (Essonne).
Mes trois premiers livres ont été édités depuis 2007 par Chloé des Lys : Il s’agissait d’autofiction sur le thème de l’amour passion,doublée de recherche sur l’écriture où je mêlais dans une même histoire récit, poèmes en vers libres et journal.
Depuis 2007 j’écris aussi de la fiction, des romans courts.
Un roman court, Malgré tout, est sorti aux éditions Kirographaires

 Ses romans :

 

Type : roman

Genre : récit, journal, poésie

Résumés :

SAISONS
Une plongée dans les abîmes de l’âme masculine.
La quarantaine, il mène une vie sans histoire. Survient l’Amour fou et avec lui le goût de l’écriture, qui témoigne de ce chamboulement. Six ans d’une vue orageuse rythmée par cinq ruptures.
Le récit rend d’abord compte de la fulgurance des débuts, comme des premiers avatars.
La maturité difficile de la passion se chante, dans le bonheur et la douleur exaltés, en des fragments poétiques qui constituent le cœur de cet opuscule.
Un journal enfin reflète la déréliction accompagnant la fin de la liaison, jusqu’à ce que…
Une expérience individuelle et pourtant universelle.
La forme, originale, décline ici le premier volet d’une tentative de nouvel écrit romanesque en trois genres distincts. L’histoire, autonome, est linéaire, le récit chronologique.
 
LÉNA
L’auteur retrace dans un récit initial, alerte, l’ensemble d’une liaison amoureuse avec une précision chirurgicale et fait défiler les images jusqu’à la description du cataclysme de l’Après, une descente aux enfers.
Des poèmes en vers libres racontent ensuite des instants de la liaison, de ses débuts à sa fin, en insistant surtout sur la phase heureuse de passion partagée.
Un journal intime vient enfin rendre compte sans concession du chaos de l’abandon.
Un texte où chaque mot compte.
Dans ce second volet (chacun étant totalement autonome) d’une trilogie formelle et thématique Claude COLSON adopte une forme s’apparentant à la spirale, avec reprise obsessionnelle du thème à chaque changement de genre littéraire.
 
TOI-NOUS
Une rencontre sur internet.
Une histoire d’amour. Une passion aux débuts fulgurants malgré les multiples obstacles.
Puis, chez elle, l’affadissement brutal. Inexpliqué, incompréhensible pour lui, voire pour elle.
Des caractères de feu. La volonté commune d’y croire encore qui les fait « repartir » 22 fois après 22 ruptures.
L’impossible, l’ambiguïté, le vouloir, l’irrémédiable : vous trouverez toutes ces étapes de la passion amoureuse dans ce court opus que Claude Colson nous livre en alternant, une fois encore – mais encore différemment – récit, poèmes en vers libres et journal intime.
La violence des sentiments, la force des mots.

Extrait :

Tant de malentendus et de disputes en quelques mois, tant de choses nous ont écartés l’un de l’autre, que nous voilà là, cœur en berne. Nous ne savons plus quoi nous dire, par peur que la colère revienne. Entre nous, dans le silence, l’épaisseur des conflits. Le sentiment d’incertitude quant à la capacité d’endiguer ceux qui risquent d’advenir : la paralysie. Il n’y a quasiment plus de spontanéité ou de rires. Une tristesse à l’âme, comme un deuil…
Hier soir, magie. Sur MSN un moment de paix, et ces sourires plus parlants que cent mille phrases. Le bonheur de se retrouver ensemble, au-delà des mots. Le corps aussi l’a compris. Plus rien ne nous séparait dans le regard émerveillé.
Le chemin cahoteux se poursuivit. Bientôt la huitième rupture, qui cette fois semblait plus ferme que les précédentes. Elle écrivit : « Tu as bien lu, toi et moi c’est fini. »

extrait du roman « Toi/nous »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :