Delvaux Thierry

Nom : Delvaux

Prénom : Thierry

Lieu de résidence : Haine-Saint-Pierre (Belgique)

Blog/site : http://thierrydelvaux.skynetblogs.be/

 

Biographie :

Né le 27 octobre 1960 à Charleroi en Belgique, Thierry Delvaux s’emploie depuis toujours à explorer toutes les formes de création et d’expression (dessin, photographie, peinture (aquarelle, acrylique, huile), céramique, écriture).
Toutes les disciplines artistiques l’intéressent. Le virus de l’écriture le gagne vers 1980.
Il commence par rédiger ses textes sur la vieille machine à écrire (à ruban) qui lui vient de son père, disparu deux ans plus tôt emporté par la maladie. Le bruit mécanique des touches rythme celui des phrases qui se succèdent et s’organisent.
Diplômé en 1986 de l’Université de Liège, il exerce depuis la profession de Vétérinaire à La Hestre.
C’est à partir de 1999 que les textes s’enchainent. Il rédige huit pièces de théâtre dont deux seront publiées aux Éditions Chloé des Lys.
La première en 2004 intitulée «Mon corps, mon âme,… et moi ! » (ISBN : 2 – 87459 – 072 – X) et la deuxième en 2006 ayant pour titre « Une chambre à louer » (ISBN: 2-87459-134-3)
De 2003 à 2008, il se consacre à la rédaction de son premier roman « Sur le chemin de Toiano »
En 2008, il est engagé comme Formateur à l’IFAPME de La Louvière où il donne des cours du soir.
En 2011, son manuscrit est accepté – en coup de cœur – par le comité de lecture des Éditions Chloé des Lys.
Thierry Delvaux écrit actuellement deux autres romans.

Ses pièces de théâtre et romans : 

 

 

 

 

Type : roman historique

 

Genre : drame

Résumés :

Mon corps, mon âme…et moi

Comédie dont l’enjeu est la vie ou la mort. Thierry Delvaux y oppose le corps et l’esprit. Si ceux-ci sont, a priori, complémentaires, sont-ils pour autant toujours d’accord ?
Alors que le corps subit les altérations du temps et divers traumatismes,  qu’en est-il de l’âme qui l’habite ? 
Grâce au personnage de Fred (dédoublé en un corps et son âme), Thierry Delvaux tente de trouver des réponses à notre « bref » passage sur terre en sondant les profondeurs de notre « petite » voix intérieure.

 Une chambre à louer

« Une chambre à louer » est une comédie délirante mettant en scène les rapports conflictuels de deux sexagénaires cohabitant, tant bien que mal, pour partager les frais d’un loft spacieux (c’est ce qu’ils veulent en fait nous faire croire).
Deux caractères opposés pour un cocktail on ne peut plus explosif où viendront se mêler Juliette, Tristan, Aurélie et Anna pour tenter de les ramener au calme et à la raison. Y parviendront-ils ? Les paris sont dès à présent ouverts !

 Sur le chemin de Toiano

« Sur le chemin de Toiano » est à la fois un roman historique, un roman sentimental et une intrigue criminelle.
Xavier Feraud, célèbre écrivain et journaliste, se remet en question, parcourant la Toscane à l’aventure.
Intrigué par une inscription sur la route, il s’engage sur un petit sentier qui le conduit tout droit vers Toiano, un minuscule village abandonné, deux rangées de maisons en ruine. L’endroit est mort, désert.
Xavier, déçu, n’y reste que très peu de temps. Qu’y a-t-il d’autre à voir en somme que cette somptueuse vue sur les vignobles et les oliveraies ? Deux kilomètres plus loin, il traverse un petit bois, sombre et sinistre. À mi-chemin, une stèle funéraire attire son attention. Une inscription y rappelle l’assassinat en 1947 de Chiara, une jeune et jolie paysanne de vingt-deux ans. Une photo, le portrait de la jeune femme, le marque et le trouble profondément.
Xavier fait la rencontre de Paolo, un vieil homme acariâtre qui a très bien connu Chiara. Non seulement elle était son amie d’enfance, mais aussi celle qu’il n’a jamais cessé d’aimer.
Xavier propose à Paolo de le reconduire chez lui. Ce dernier lui offre l’hospitalité pour lui raconter la formidable – mais terrible – histoire de Chiara Contini.
Xavier va aussi croiser le chemin de Manuela, une jeune et jolie doctoresse en quête d’une vérité douloureuse. Qui est-elle vraiment ? Quels sont ses liens avec « l’affaire Contini » ? Pourquoi tant de haine à l’encontre de Paolo ?

 

 
Extrait :

 » Que savez-vous au juste de « l’affaire Contini », monsieur l’écrivain, à part ce qu’il vous a raconté ? demanda Manuela ? Tout le monde sait ici que Paolo Vareri a tué Chiara Contini !
 » Tout le monde mais personne n’a jamais prouvé quoi que ce soit contre lui ! rétorqua Xavier. Certes, il fait un coupable idéal. Mais pour moi, son seul crime est d’avoir découvert le corps sans vie ce fameux jour de mai 1947.
 » Et vous l’avez cru ? ricana-t-elle en fixant sévèrement Xavier.
 » En toute sincérité, oui ! Je pense honnêtement qu’il me dit la vérité.
 » Alors, vous ne connaissez pas le vrai Paolo Valeri, celui qui agissait pour la milice fasciste, celui qui a fait exécuter un couple de communistes originaire d’ici et surtout celui qui a dénoncé mon grand-père ! 

extrait du roman Sur le chemin de Toiano
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :