Ndanyuzwe Gaston

Nom : Ndanyuzwe

Prénom : Gaston

Lieu de résidence :

 

Blog/site :  http://www.liretenebrae.com

http://www.monpapyrus.com/

Biographie :

Né le 4 janvier 1985 au Rwanda, R. M. G. Ndanyuzwe y passe une partie de son enfance, entouré de ses nombreux frères et soeurs. Suite à la guerre civile de 1994, il émigre avec sa mère vers la Belgique où il apprend le français et se découvre une véritable passion pour la littérature.

C’est en 2002, juste après avoir entrepris l’écriture de son premier roman « Tenebrae – tome 1 – Mantax », qu’il décide de s’enrôler dans l’armée Belge, où il termine son enseignement secondaire supérieur à la 1 ERSO (Ecole Royale des Sous-officiers), à Dinant.

En 2009, il entreprend un baccalauréat en biologie médicale à l’Institut Paul Lambin. Son premier roman, « Tenebrae – tome 1 – Mantax » est paru fin 2010 aux éditions Chloé des Lys.

 

Ses romans :

 

 

 

 

 

Type : roman

 Genre : SF

Résumé :

L’intrigue se déroule dans un futur proche et se centre autour d’un général de l’armée des Nations Unies nommé Thomas Loengard.
Loengard est un scientifique célèbre pour de nombreuses découvertes, mais cela ne lui suffit pas, il recherche la gloire. Depuis plusieurs années, il travaille sur un projet secret dont il refuse de parler si ce n’est pour affirmer que lorsqu’il aura achevé son travail, le fruit de ce dernier révolutionnera le monde.
Alors que l’armée, principale financière de son projet perd patience et menace de suspendre sa participation, Loengard déclare son projet prêt aux premiers tests.
Le général, un comité militaire et politique ainsi que Margarett Carvaletti, second plus grand participant financier après l’armée, se rendent en Afrique, dans le désert Saharien, tous impatients de voir ce sur quoi Loengard avait si secrètement et longueument travaillé.
Cependant, durant les tests, rien ne se passe comme prévu et le général ainsi que Carvaletti sont transportés dans un endroit inconnu et dangereux où ils vont vivre des aventures qu’ils n’auraient pu imaginer…

Extrait :

L’homme se tenait au sommet de l’unique tour surplombant le château de Ljubljana. Dans sa main droite, il tenait une flute de champagne qui était pleine depuis le moment où il l’avait prise, quelques heures plus tôt, sur l’un des plateaux que baladaient des ser-veurs vêtus de tenues impeccables.

Il fixa sa montre qui indiquait21 h 58et soupira avant de reporter son regard sur le sommet des sapins dansant quelques mètres sous ses pieds, aussi surpris que lui par la petite brise qui venait rafraîchir cette nuit du 3 juillet 2038.

De temps à autre, il portait la flute devant son regard et contemplait, au travers du liquide ambré, les lumières lointaines de la capitale slovène. Alors qu’il s’apprêtait à répéter ce geste qui était devenu automatique, il sentit un objet vibrer dans sa poche pectorale droite.

— Capitaine Loengard, j’écoute ! Dit-il en plaquant avec lassitude son téléphone portable sur son oreille.

— Bonsoir capitaine, ici le colonel Thompson. Je téléphone, comme promis, pour m’assurer que tout se passe bien à ce congrès.

— Bonsoir mon colonel ! Oh, le congrès est aussi passionnant que je l’avais prédit. Soupira-t-il sans aucune conviction.

— Bon sang, Tom ! Vous connaissant, vous êtes encore planqué dans un coin en train de bouder. Je ne vous comprends pas, beaucoup de scientifiques auraient tué pour être à cet évènement. Décennal Tom, vous savez ce que ça veut dire ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :